informations

- ACCUEIL

- CONTACT

- PARTENAIRES

- ITINERAIRE

- JOURNAL

 

  

   


 

 

 

AVERTISSEMENT SUR LE COPYRIGHT
Toutes les images présentes sur le site Groboz sont la propriété de leurs auteurs et éditeurs. Toutes ces reproductions sont présentées dans les buts d'informer, de partager et non dans un but commercial.
Crea2J

FOIN de GROBOZ

Le foin de prairie naturelle

Depuis toujours, le sous sol argileux de la Bresse favorise
les prairies permanentes.

Le foin de Groboz est un foin de première coupe issu d'une
de ces prairies naturelles.

 

  Foin BIO
Conditionnement :
Balle moyenne densité
Poids : 10 Kg
Dimentions : 36 X 46 X 66 (cm
) Transport :
Nous contacter
Prix : 2,00 € TTC


Telle qu'elle se développe aujourd'hui, l'agriculture biologique s'appuie sur des fondations qui ont été construites il y a déjà plus d'un siècle. Celles-ci ont été portées par des philosophes, des scientifiques et des agronomes qui dénonçaient la spécialisation excessive des productions et l'artificialisation impliquant une utilisation croissante d'engrais et de pesticides issus de l'industrie chimique.

Dès les années 1920, Rudolph Steiner pense à une agriculture où l'homme et la nature sont réconciliés en une approche globale. Dans les années 40, Sir Howard met au point des techniques culturales pour maintenir le potentiel productif des terres et viser l'autonomie de la ferme. Dix ans plus tard, Hans Peter Rush propose une approche économique basée sur la rentabilité d'une agriculture autonome et sur une réduction des dépenses envers l'industrie.

En 1993, Groboz ouvre une ère nouvelle pour l’agriculture avec la création de la ferme auberge du même nom. L’agriculture traditionnelle fait place à une agriculture tournée vers le tourisme. En 2012, à cette vocation touristique s’ajoute une vocation de préservation du patrimoine, d'aménagement du territoire et de réduction de la consommation d'énergie.

A Groboz, nous exploitons des prairies naturelles. Nous produisons de l'herbe où les seuls apports extérieurs sont des amendements organiques par opposition aux engrais chimiques. Le défi à été d'augmenter notre surface foncière sans pénaliser l'agriculture déjà implantée. Nous avons pour cela conclu une convention d'exploitation avec la société d'autoroutes APRR sur des taillis utilisés lors de la construction pour le stockage des matériaux. Nous produisons du foin sur place en utilisant une chaine de fenaison réduisant la consommation de carburant à son strict minimum. Le premier pilier de l'agriculture biologique est de produire une alimentation saine. Le deuxième pilier est le développement de nos activités en réduisant au maximum les énergies nécessaires, en gérant l'aménagement du territoire et en réduisant les déplacements.

A Groboz, nous ne produisons pas de produit destiné à la consommation, par contre le travail quotidien est dicté par l'objectif de réaliser un développement durable de nos activités. Pour cette raison, nous avons décidé de faire certifier notre exploitation en agriculture biologique...

A Groboz, nos méthodes d'élevage sont inspirées de l'observation du cheval dans son environnement naturel. On privilégie l’équilibre du cheval quitte à ne pas se faciliter la vie dans un premier temps. Ainsi, vous verrez constamment les chevaux dans leurs prairies, nous n’avons pas recours à l’utilisation des box. Ce choix demande une gestion respectueuse de la croissance de l’herbe et une production de foin qui peut s'exporter hors de l’exploitation. L'activité production de foin à Groboz est donc le résultat des méthodes d’élevage et de la vocation d’exploitation raisonnée des terres.

Fin février, les chevaux sont confinés sur la moitié de leurs prairies. L’autre moitié leur est interdite et réservée à la pousse du foin. Après la première coupe en mai, nous restituons une partie de la prairie fraichement coupée. Le but étant de ne pas se laisser déborder par la pousse de l’herbe qui passé le stade d’épiaison, se transforme en refus et nécessite un broyage qui ne rapporte rien et est coûteux en énergie.

Cette exploitation raisonnée des terres permet d'une part, de maîtriser la prolifération des adventices en évitant le recours à des herbicides et d'autre part d'obtenir un rendement satisfaisant en évitant l'utilisation d'amendements issus de l'industrie chimique. Le résultat est un foin de qualité supérieure dont le coût de production est réduit au maximum et qui peut s'exporter tout en gardant un bilan énergétique favorable.